A.A.E.P.G. LA GOUESNIÈRE

A.A.E.P.G. LA GOUESNIÈRE

Lieux disparus : l'église et le cimetière

   L'église de Bonaban, dédiée à « St Léon » était édifiée dans « Le Jardin de la Fuie » (approximativement le court de tennis actuel), dans l'enceinte du parc du château, et la paroisse était rattachée à l'évêché de Dol.

Anecdote : Entre 1716 et 1719, Alain Danycan, riche armateur et conseiller du roi, habitant St Malo, y fait baptiser 3 enfants... sans donner le nom de la mère !

 

   La vente de l'église et du cimetière (acquéreur Michel Moulin de La Gouesnière le 17/02/1806) provoque des tensions entre les habitants et municipalités des deux communes. Le maire, Guillaume LECOULANT, refuse dans un premier temps de remettre les clés de l'église à MOULIN. Il faudra l'intervention du Juge de Paix de Châteauneuf et du Sous-Préfet pour qu'il s'exécute … 

   Finalement, l'église fut démolie en 1807. Des pierres et matériaux furent vendus et servirent à la construction de maisons nouvelles sur lesquelles ont peut encore voir des pierres sculptées.

 

 

Le ruisseau divisait le cimetière en deux parties…

Notons qu'à la fin de l'été 1779 une épidémie de dysenterie va survenir à Bonaban, La Gouesnière et alentours. Le recteur écrit que sa paroisse est « un véritable hôpital général » !
Plus de 10% de la population des deux paroisses (dont des familles entières) va disparaître en quelques semaines !

 
sources : "La Gouesnière et Bonaban" de Jh Viel ; Registres paroissiaux de Bonaban et La Gouesnière ;
photo : L.P.   



19/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres