A.A.E.P.G. LA GOUESNIÈRE

A.A.E.P.G. LA GOUESNIÈRE

Assemblée générale 2012

 PROCÈS- VERBAL 

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 19 OCTOBRE 2012

 

  

   En présence de Mme LEQUERTIER, conseillère générale et M. HAMEL, maire, une quinzaine d'adhérents a participé à notre assemblée générale.
 

Le Président a remercié toutes les personnes présentes ou représentées et celles qui, au cours de l'année, ont permis la bonne marche de l'association. Un merci, tout particulier, a été adressé à la municipalité pour la subvention accordée et l'aide matérielle et financière pour les travaux dans le Bois-Renou.

Des remerciements ont également été adressés à M. LEQUERTIER, architecte-paysagiste à ST JOUAN-DES-GUÉRÊTS pour la fourniture gracieuse de 50 arbustes et les conseils prodigués.

 

 

 

Bilan financier / 

   A ce jour notre avoir est de 1189,18 Euros (compte-courant et livret) et légèrement supérieur à l'an passé.

L'amicale compte actuellement 30 membres à jour de leur cotisation annuelle. Comme il avait été abordé dans la précédente A.G, il serait souhaitable de recruter de jeunes « anciens » élèves actuellement lycéens ou étudiants...
 

Élection du tiers-sortant /
 

   Gérard SORRE et Louis DESPRÉS arrivaient au terme de leur mandat. Aucun autre candidat ne s'étant présenté, ils ont été reconduits dans leurs fonctions.

 

Bilan des activités /

 

   Le 4 mars 2012, 50 chênes et hêtres ont été plantés au Bois-Renou dans l'allée du 28 juillet 1944 par les familles des enfants nés en 2011 et leurs aînés cinquantenaires. 10 merisiers et 10 mimosas, offerts par des particuliers, ont été disposés en second rideau.
 

   Le rallye pédestre du 16 septembre 2012 a regroupé 70 à 80 personnes sur un parcours de 4 à 5 kilomètres. Le livre centenaire de M. Joseph VIEL a été le support de cette « balade » dans la commune et a permis à beaucoup de découvrir des lieux méconnus et chargés d'histoire.

Le Président a remercié les propriétaires qui nous ont permis d'accéder à leur demeure.
 

   De nombreux participants souhaitent « une suite » à cette initiative, il est donc fait appel à toutes les bonnes volontés pour préparer une éventuelle nouvelle manifestation.
 

   Comme il a été annoncé, une nouvelle réédition du livre de M. J. VIEL est possible mais l'éditeur souhaite au minimum une centaine d'exemplaires au départ. Une information locale sera conduite pour permettre cette commande.

Une demande de subvention près du Conseil Général peut être formulée au titre culturel.

 

  

Projets 2013 /

 

   Selon la convention établie avec la municipalité, des travaux de déboisement seront entrepris dans le Bois-Renou par les membres de l'amicale désireux d'acquérir du bois de chauffage.

Cette année le dôme du Bois-Renou sera dégagé ainsi qu'une partie en contrebas permettant de découvrir la Baie du Mont-St Michel.

Il a été proposé à la municipalité de solliciter des élèves en formation d'aménagement paysager pour établir un projet d'ensemble sur ce site communal. M. le Maire nous a demandé de lui présenter un dossier pour solliciter cette école.

 

 

Divers /

 

   La convention avec la municipalité pour les plantations au Bois-Renou s'arrêtant au 31 décembre 2013 une demande de prolongation sera rédigée prochainement.
 

   Comme il avait été annoncé l'an dernier pour commémorer le centenaire de la 1ère guerre mondiale où quarante jeunes de la commune ont trouvé la mort ou ont disparu, une exposition est envisagée avec la participation des associations patriotiques.

Nous recherchons tous objets ou documents pouvant se rapporter à cette période.
 

   Enfin, durant la journée du patrimoine notre guide avait évoqué la page 117 de la monographie LA GOUESNIÈRE et BONABAN où son auteur évoquait l'enlèvement de ST PATRICK à BONNAVENNA de TABERNIOE (actuellement BONABAN) à la fin du 4ème siècle.

Cette affirmation, basée sur des récits d'historiens du 17 ème siècle, vient d'être confirmée par un auteur irlandais ( MARCUS LOSACK ) prêtre anglican qui publie deux ouvrages sur la vie de ST PATRICK et l'existence de son père CALPHURNIUS à BONNAVEM TIBURNIAE en 388.

Ces récents écrits contredisent « la légende  officielle » de l'existence de ce saint.

La découverte de cette version historique, si elle venait à être confirmée, est d'une très grande importance. C'est pourquoi les élus en ont été avisés par courrier. L'assistance en a longuement discuté et Mme la conseillère générale s'est proposée de contacter l'auteur irlandais afin d'acquérir les ouvrages en cause.

En conclusion, chacun va chercher à connaître la vérité sur cette affaire en s'adressant aux personnes compétentes ou à ses relations. AFFAIRE à SUIVRE !

 

 

   La réunion s'est terminée vers 19 Heures 30 par le verre de l'amitié.

 



24/10/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres